• Poème

    Poème   

    La feuille de papier, sans âme et silencieuse, 

    Rêve sur sa pâleur un message galant, 

    Un poème d’amour au charme ensorcelant, 

    Puisé dans l’encrier d’une plume audacieuse. 

      

    L’écriture se pense et doit être astucieuse ; 

    Chaque vers déposé qui semble nonchalant 

    S'émeut à vous offrir un plaisir enjôlant, 

    La rime est un paraphe, on la veut délicieuse ! 

      

    Quand elle sait orner joliment le vélin, 

    Que les mots sont choisis, tissés comme du lin, 

    L’empreinte de l'auteur se pose sur la page! 

      

    Si la douce émotion rencontre votre cœur, 

    Peut-être direz-vous : "Mon Dieu, cette liqueur..." 

    Comme on goûte un bon vin, connaît-on le cépage?

     

    Hz

     

     Publié dans l'Anthologie poétique Flammes Vives 2012.

    http://www.flammesvives.com/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :