• La cinquantaine calvitie

    La cinquantaine  calvitie

     

    Chaque âge de la vie apporte quelqu' attrait !

    Voici ce qu'on prétend à l’homme qui vieillit,

    Pour adoucir un front qu'une ride assaillit,

    Jurant : « mais tu fais jeune ! », en prenant l’air distrait.

     

    Livrant aux quatre vents mon crâne délesté,

    Voici ma cinquantaine et sa triste tonsure,

    Quelques ans passeront... las! J’aurai fière allure,

    Arborant morne et gris ce caillou dévasté.

     

    Ronsard le comprenait : « ô marâtre nature ! »

    Feue la rose, mignonne et feue ...ma chevelure !

    Faut-il dont qu’à l’instar de mon contemporain,

     

    Je boive ce nectar? la belle sinécure !

    Au déclin du sommet, serai-je ainsi contraint

    Comme un autre à vous dire : « Et bien, je n’en ai cure ! »?

     

    Hz

    Mar 6 oct 2009 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :