• Esméralda

    Esméralda

    Sur le parvis de Notre Dame, 

    Esméralda paraît bossue, 

    Rigide comme une massue, 

    Le bras tendu vers le quidam. 

    Et ses haillons comme chiendent 

    Volent aux mauvais vents d’automne, 

    Qui suis-je donc, moi qui m’étonne, 

    A son rire il manque une dent ? 

    Triste princesse a lourde peine, 

    Son pygmalion s’est endormi. 

    A Paris s’écoule la seine, 

    Au panthéon dort son ami. 

     

    Hz


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :